Quintuple homicide à Meaux : "On ne travaille pas suffisamment de manière coordonnée", regrette le maire de la ville Jean-François Copé

Le principal suspect du quintuple homicide qui a eu lieu à Meaux souffre de troubles psychiatriques. Au lendemain de la découverte des corps, le maire de la ville s'est exprimé. "Un cas comme celui-là est passé sous les radars, personne n'a pu l'identifier parce que les alertes ne sont pas suffisantes", estime-t-il.
Article rédigé par franceinfo - avec France Bleu Paris
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Des policiers devant l'immeuble où les corps d'une mère et ses quatre enfants ont été retrouvés, à Meaux, en Seine-et-Marne le lundi 25 décembre 2023. (CHRISTOPHE PETIT TESSON / EPA)

"On ne travaille pas suffisamment de manière coordonnée, notamment sur ces sujets de santé psychiatrique", a regretté le maire de Meaux, Jean-François Copé, au micro de France Bleu Paris. Il s'est exprimé mardi 26 décembre, au lendemain de la découverte des corps d'une mère et de ses quatre enfants dans la ville de Seine-et-Marne.

Le principal suspect, le père, est toujours en garde à vue. L'homme de 33 ans, atteint de troubles psychiatriques, avait déjà porté un coup de couteau à son épouse en 2019. Jean-François Copé déplore un manque de coordination entre la commune, les associations et les centres de soins psychiatriques dans ce drame. "Un cas comme celui-là est passé sous les radars, personne n'a pu l'identifier parce que les alertes ne sont pas suffisantes", estime le maire. "Chacun travaille dans son couloir", résume-t-il.

S'il reconnaît qu'"il faut respecter le secret médical (...) on voit bien qu'il y a des risques considérables pour les enfants". "Ce qui s'est passé est bouleversant", poursuit le maire de Meaux, d'autant plus que "c'est loin d'être le seul drame de cette importance, il y en a régulièrement, on ne peut pas accepter cela".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.