Moins de voitures, des prix plus abordables et même une patinoire l'hiver... Découvrez à quoi pourraient ressembler les Champs-Élysées en 2024

Le Comité Champs-Élysées a présenté mercredi 10 avril une étude pour "réenchanter" la plus belle avenue du monde, plutôt délaissée par les Parisiens. 

L\'objetcif est de créer un espace supplémentaire sur les trottoirs. 
L'objetcif est de créer un espace supplémentaire sur les trottoirs.  (Comité Champs-Élysées)

L'avenue des Champs-Élysées n'est plus la plus belle du monde pour les Parisiens. Selon un sondage Ifop réalisé pour le Comité des Champs-Élysées, quatre Parisiens sur dix ont même une mauvaise image de ce quartier pourtant connu dans le monde entier. À cinq ans des Jeux olympiques, le Comité a donc commandé une vaste étude pour "réenchanter les Champs". 

Moins de voitures et des cafés à prix abordable 

Après six mois de travail, plus de 50 experts ont été consultés. Et l'une des premières constatations par l'architecte Philippe Chiambaretta qui a mené cette étude, c'est de libérer les Champs des voitures. Selon lui, il "faut arriver à réduire à deux fois deux voies" la célèbre avenue en élargissant les trottoirs pour créer de nouveaux espaces. 

On a deux fois quatre voies avec environ 64 000 véhicules par jour. Les Champs-Élysées sont plus pollués que le périphérique 130 jours par an. Qui a envie d'aller se promener au bord d'une autoroute ?Philippe Chiambarettaà franceinfo

L\'avenue des Champs-Élysées avant et après le projet.
L'avenue des Champs-Élysées avant et après le projet. (Comité Champs-Élysées)

Selon l'architecte qui a mené le projet, les Champs-Élysées doivent être "redonnés au public. Ça veut dire des trottoirs beaucoup plus larges avec du végétal. On va vers des villes plus chaudes, ça veut dire de l'eau, de l'ombre et des plantes", explique-t-il. Au-delà du trafic automobile, il faut aussi changer l'offre de commerce selon l'étude. "Tous les Parisiens ne vont pas dans les boutiques de luxe, mais si on trouve des cafés à des prix raisonnables, je ne vois aucune raison qu’on n’aille pas profiter de cette sublime avenue", affirme Philippe Chiambaretta. 

L\'avenue des Champs-Élysées voit le nombre de voies de circulation diminuer dans ce projet. 
L'avenue des Champs-Élysées voit le nombre de voies de circulation diminuer dans ce projet.  (Comité Champs-Élysées)

Une rénovation jusqu'à la place de la Concorde 

Dans ce projet, il y a une part d'utopie comme transformer la place de l'Étoile en plage l'été et en patinoire l'hiver. En revanche, le projet propose de redistribuer l'espace entre les voitures, les piétons et les vélos. Il y a aussi les 15 hectares d'espaces verts aujourd'hui quasiment déserts. Ils sont 40 fois moins utilisés que le parc Monceau tout proche par exemple. 

La place de l\'Étoile transformée en patinoire l\'hiver. 
La place de l'Étoile transformée en patinoire l'hiver.  (Comité des Champs-Élysées)

Concernant le coût de ce projet, aucun chiffre ne circule. Pour les six mois à venir, l'objectif est de convaincre les élus, explique Jean-Noël Reinhardt, le président du Comité Champs-Élysées. "Ce que nous devons faire, c'est de convaincre les élus qu'il est de leur responsabilité de s'emparer de la question des Champs-Élysées. On n'en est pas au chiffrage mais c'est un budget très élevé, reconnaît-il. Mais imaginez la conquête d'espace public qui va se réaliser. Imaginez les ressources supplémentaires que ça peut générer. C'est une question de volonté politique et d'arbitrages dans les investissements qui seront faits par la prochaine mandature". À un an des élections municipales, les Champs-Élysées pourraient devenir un thème de campagne.