Cet article date de plus de cinq ans.

Vidéo Interdiction des manifestations à Calais : la maire salue une "bonne et sage décision"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
Cazeneuve interdit des manifestations pouvant troubler l'ordre public à Calais
FRANCE 3 / FRANCETV INFO
Article rédigé par
France Télévisions

Le ministre de l'Intérieur a reçu, mercredi à Paris, la maire de Calais, le président de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, ainsi que le nouveau ministre de la Justice.

Bernard Cazeneuve a annoncé, mercredi 3 février, l'interdiction de toutes les manifestations pouvant provoquer "des troubles à l'ordre public" à Calais (Pas-de-Calais). Le ministre de l'Intérieur recevait à Paris la maire de Calais, Natacha Bouchart, le président de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, Xavier Bertrand, ainsi que le nouveau ministre de la Justice, Jean-Jacques Urvoas.

Le mouvement antimusulmans Pegida voulait défiler samedi

Cette interdiction concerne "tous ces groupes qui appellent à la tension, à la division et à la violence" et elle durera "aussi longtemps que le climat actuel demeurera", a affirmé le ministre devant la presse. Calais est le théâtre régulier d'incidents liés au campement de migrants installé aux portes de la ville, la "jungle". La branche française du mouvement antimusulmans Pegida comptait défiler ce week-end dans le centre-ville.

"Je ne voulais pas sortir de cette réunion sans acte fort et concret", a lancé la maire de Calais, Natacha Bouchart (Les Républicains) qui a ensuite salué une "bonne et sage décision" qui "permettra aussi d'avoir une réponse au monde économique et commerçant et à l'ensemble des riverains".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Migrants à Calais

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.