VIDEO. Comment fonctionne l'aide financière pour permettre aux migrants de retourner dans leurs pays d'origine

La France propose une somme d'argent de 1 000 à 5 000 euros au total pour favoriser le retour des migrants. France 2 a enquêté sur les primes au retour.

Cette vidéo n'est plus disponible

Cet homme est arrivé clandestinement en France en 2013. Trois ans plus tard, Debaba Koyazo n'a pas de papiers. Aujourd'hui, il a décidé de faire ses valises pour retourner au Congo : "Je n'ai pas de papiers, j'ai décidé de retourner au Congo. Je ne travaille pas, je vais rester en France pour faire quoi ?". Des migrants dans la même situation que lui, il y en aurait 400 000 en France. L'une des missions de l'OFII, l'Office français de l'immigration et de l'intégration, c'est de les convaincre de repartir. Pour cela, il leur propose de l'argent, mais aussi de financer des projets professionnels une fois au pays. Debaba Koyazo a décidé d'en profiter.

2 000 euros en liquide

À l'aéroport de Lyon, il a rendez-vous avec ce représentant de l'OFII. Non seulement il lui a acheté son billet d'avion, mais il lui remet aussi cette enveloppe de 2 000 euros. De l'argent liquide qu'il va pouvoir dépenser comme il le veut. "C'est beaucoup d'argent, puisque là on est sur un dispositif majoré. Habituellement, Monsieur aurait dû percevoir 650 euros", explique Sami Boubakeur. Un encouragement supplémentaire décidé après le démantèlement des camps de migrants de Calais (Pas-de-Calais).

Le JT
Les autres sujets du JT
Un migrant transporte ses affaires, lors du démantèlement de la \"jungle\" de Calais, le 23 octobre 2016.
Un migrant transporte ses affaires, lors du démantèlement de la "jungle" de Calais, le 23 octobre 2016. (PASCAL ROSSIGNOL / REUTERS)