Calais : les migrants font face à de grandes difficultés pour traverser la Manche

Publié Mis à jour
Calais : les migrants font face à de grandes difficultés pour traverser la Manche
Article rédigé par
A. Mezmorian, P. Acheté, P. Miette, France 3 Nord-Pas-de-Calais - franceinfo
France Télévisions
Alors que lundi 14 novembre, la France et le Royaume-Uni ont signé un accord empêcher les arrivées clandestines outre-Manche, les migrants qui passent par Calais n'ont pas l'intention d'abandonner leur objectif.

Le 24 novembre 2021, 27 migrants périssaient en mer, tentant de rejoindre le Royaume-Uni. Depuis le début de l'année, ils sont 40 000 à avoir traversé la Manche. Calais (Pas-de-Calais), est le point de passage le plus proche des côtes anglaises. Ils sont aujourd'hui environ 1 000 à attendre leur tour dans des camps de fortune. Adam a fui le Soudan. "J'ai essayé par tous les moyens de traverser, voiture, bateau. J'ai été arrêté, puis relâché par la police. Je n'abandonnerai jamais avant d'y arriver", confie-t-il. Dans la matinée du lundi 14 novembre, la France et le Royaume-Uni ont signé un accord de coopération contre l'immigration irrégulière. Les Britanniques ont investi 72 millions d'euros, et la France va déployer 350 policiers supplémentaires. 

Une traversée plus dangereuse 

L'objectif est de mieux détecter et intercepter les tentatives de traversées de la Manche. Pour les associations qui viennent en aide aux migrants, face à la toute-puissance des passeurs, renforcer les moyens policiers est un leurre. "Quand on militarise une frontière comme ça, ce n'est pas quelque chose qui jugule l'immigration. Ça, c'est une vue de l'esprit bonne pour l'extrême-droite. (…) Ce qui se passe, c'est que ça rend la frontière plus coûteuse à traverser pour les personnes exilées, et plus dangereuse, c'est tout", commente Pierre Roques, de l'association "L'auberge des migrants".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.