Cet article date de plus de cinq ans.

Calais : 16 policiers blessés dans des affrontements avec des migrants

Des heurts entre migrants et forces de l'ordre ont éclaté à proximité de la "jungle", dans la nuit de dimanche à lundi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des policiers patrouillent près de la "jungle" de Calais (Pas-de-Calais), le 5 novembre 2015. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Seize policiers ont été blessés dans des affrontements avec des migrants à proximité de la "jungle" de Calais (Pas-de-Calais), dans la nuit du dimanche 8 au lundi 9 novembre. "Vers 23 heures, plusieurs groupes de migrants, jusqu'à 200 personnes, ont tenté de ralentir, voire de bloquer le trafic sur la rocade portuaire de Calais", a indiqué la préfecture du Pas-de-Calais, lundi. 

"Ces tentatives se sont poursuivies jusqu'à 1 heure du matin, nécessitant l'adaptation d'un dispositif de sécurité, avec des migrants qui ont jeté divers objets sur la rocade", a ajouté la préfecture. Entre 80 et 90 CRS ont été déployés, selon le syndicat CRS Alliance.

La police est "inquiète"

Les policiers "souffrent de contusions, provoquées par des jets de pierres", précise Johann Cavallero, du syndicat CRS Alliance, contacté par francetv info. Ils ont répliqué en utilisant "presque 300 grenades" lacrymogènes, ajoute la préfecture. Le calme est finalement revenu vers 1 heure du matin. "Il y a eu une interpellation, mais la personne a été relâchée", poursuit le syndicaliste. "Derrière, il n'y a pas de suivi judiciaire, c'est un peu lassant", déplore-t-il.

"C'est la première fois que c'est aussi violent et qu'on a malheureusement autant de collègues blessés, a réagi Gilles Debove, responsable du syndicat SGP Police-Force ouvrière dans le Calaisis. On est inquiets. Si un jour on a une révolte au sein du camp, ça va être la folie." 

La "jungle" de Calais accueille environ 6 000 migrants, venus essentiellement d'Afrique de l'Est, du Moyen-Orient et d'Afghanistan. Il leur est devenu extrêmement difficile de rejoindre l'Angleterre en passant par le site Eurotunnel ou par le port, à la suite d'importants travaux de sécurisation.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.