Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Taxis : le président du Medef "n'accepte pas le blocage de Paris"

Publié Mis à jour
Europe 1
Article rédigé par
France Télévisions

"Ce type de mouvement est très ennuyeux", a déclaré Pierre Gattaz à propos de la grève des taxis, lundi.

Les taxis protestent, lundi 13 janvier, contre la concurrence, selon eux déloyale, des véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC). "Ce type de mouvement est très ennuyeux", a déclaré le président du Medef, Pierre Gattaz, sur Europe 1. "Je n'accepte pas le blocage de Paris. Je n'accepte pas les manifestations", a-t-il poursuivi.

"Il faut se mettre autour d'une table et regarder comment on peut intégrer de la concurrence pour le faire de façon intelligente et organisée", a-t-il préconisé. Et d'ajouter : "Il faut gérer la concurrence, il faut ouvrir la concurrence mais il faut l'anticiper."

Les taxis dénoncent l'activité des VTC et des motos-taxis malgré un décret de décembre 2013. Ce texte leur impose un délai de réservation de 15 minutes entre le moment où ils sont appelés et la prise en charge d'un client, et ils n'ont pas le droit de prendre des clients "à la volée".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Conflit taxis - VTC

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.