Uberpop continue son expansion en France

Après Paris ou encore Lyon, le service controversé Uberpop s'étend à Marseille, Nantes et Strasbourg.

France 3

Le combat entre Uberpop et les taxis continue de faire rage en France. Et pour cause, le service controversé de chauffeurs non professionnels s'étend un peu plus. Après Paris ou encore Lyon, Uberpop vient d'investir les villes de Marseille, Nantes et Strasbourg, ce lundi 8 juin.

L'application permet aux chauffeurs non professionnels d'arrondir leurs fins de mois. Et pour les clients, la course est moins chère qu'en prenant un taxi. "Je connaissais Uber sur Paris donc je me suis dit que j'allais me renseigner pour être conducteur Uber. Cela permet de réduire les coûts d'entretien d'un véhicule", explique à France 3 Ahmed Rahaoui, chauffeur de bus en temps normal, qui a décidé de proposer ses services à travers l'application.

Une concurrence déloyale selon les taxis

Le service est désormais disponible dans neuf villes comme Lille, Bordeaux ou Toulouse. Rien ne semble arrêter son expansion, malgré la volonté du gouvernement, la verbalisation des chauffeurs, ou encore la colère des taxis. Ces derniers ont fait savoir leur mécontentement aujourd'hui à Marseille en envahissant un centre de recrutement de la société pour dénoncer une concurrence déloyale.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un taxi manifeste contre UberPop, le 10 février 2015, à Bordeaux (Gironde).
Un taxi manifeste contre UberPop, le 10 février 2015, à Bordeaux (Gironde). (CITIZENSIDE / MARTIN COPPARD / AFP)