Ile-de-France : une manifestation de VTC a provoqué jusqu'à deux heures de bouchons sur le périphérique parisien

L'opération escargot des chauffeurs VTC s'est arrêtée vendredi soir après avoir provoqué jusqu'à deux heures de bouchons sur le périphérique parisien. La circulation est revenue à la normale peu avant 19 heures. 

Une manifestation de chauffeurs VTC porte Maillot à Paris, le 24 novembre 2017. 
Une manifestation de chauffeurs VTC porte Maillot à Paris, le 24 novembre 2017.  (JACQUES DEMARTHON / AFP)

Les chauffeurs de VTC ont arrêté vendredi 24 novembre leur opération escargot débutée dans la matinée sur le périphérique parisien, selon le PC mobilité de Radio France. La centaine de manifestants ont terminé leur action à l'aéroport de Roissy en empruntant l'autoroute A1. La circulation est revenue à la normale peu avant 19 heures, précise le PC mobilité de Radio France.

À 16h30, il fallait compter jusqu'à deux heures de bouchons de la porte de Saint-Cloud à la porte de la Chapelle. Ces manifestants réclamaient une application stricte de la loi régulant le secteur et de meilleures conditions de travail.

L'application de la loi Grandguillaume dans le viseur

Les représentants de la centaine de chauffeurs VTC, qui manifestait vendredi matin à Paris, porte Maillot, n'ont pas rencontré la ministre des Transports Elisabeth Borne. La manifestation avait été organisée devant le Palais des Congrès, où se tenaient les Assises de la mobilité, auxquelles participait la ministre.

Deux syndicats avaient appelé à manifester vendredi pour demander l'application stricte de la loi Grandguillaume régulant le marché des taxis et VTC. Les forces de l'ordre, très nombreuses sur place, étaient intervenues vers 7 heures pour calmer les esprits et empêcher le blocage de la circulation par les manifestants. Des chauffeurs VTC, non-grévistes, qui passaient porte Maillot ont été rudement interpellés par les manifestants. Quelques clients ont alors été débarqués sans ménagement des voitures.