La grève des taxis se poursuit

La mobilisation est beaucoup moins forte que celle du jeudi 25 juin, mais plusieurs rassemblements se tiennent à Paris et dans différentes grandes villes en région.

FRANCE 2

Porte Maillot à Paris, le calme est presque revenu ce vendredi 26 juin au matin. La veille, de violents incidents avaient éclaté. 

150 taxis stationnaient toujours sur cette place de l'ouest parisien, encadrés par les forces de l'ordre. Certains chauffeurs y ont passé la nuit, car les annonces de François Hollande et de Bernard Cazeneuve ne les ont pas rassurés.

Opérations diverses en province

Devant l'aéroport d'Orly, 130 taxis ont de nouveau voté pour une nouvelle journée d'action. À Toulouse, ils ont eux-mêmes fait la chasse aux chauffeurs d'UberPop jusqu'à contrôler les téléphones portables. À Lille, les taxis bien que peu nombreux ont réussi à perturber l'accès aux deux gares de la ville. Enfin à Marseille, les chauffeurs ont organisé une opération "péage gratuit" pour revaloriser leur image.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des taxis manifestent à la porte Maillot, à Paris, le 25 juin 2015.
Des taxis manifestent à la porte Maillot, à Paris, le 25 juin 2015. (LOIC VENANCE / AFP)