Cet article date de plus de dix ans.

François Hollande a annoncé jeudi sa candidature "à l'élection présidentielle à travers la primaire socialiste"

Reconduit sans surprise à la tête du conseil général, préalable qu'il s'était fixé pour se déclarer, François Hollande, 56 ans, entouré d'élus et de militants corréziens a annoncé, en direct de son fief de Tulle, qu'il briguait l'investiture de son parti dans la course à l'Elysée.L'ancien premier secrétaire du PS était l'invité du 20H jeudi soir.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
"Il faut à un moment qu'il y ait des idées et une incarnation du changement", a déclaré François Hollande. (AFP PHOTO JEAN-PIERRE MULLER)

Reconduit sans surprise à la tête du conseil général, préalable qu'il s'était fixé pour se déclarer, François Hollande, 56 ans, entouré d'élus et de militants corréziens a annoncé, en direct de son fief de Tulle, qu'il briguait l'investiture de son parti dans la course à l'Elysée.

L'ancien premier secrétaire du PS était l'invité du 20H jeudi soir.

"J'estime qu'il n'y a plus de temps à perdre, il y a même urgence. Il faut à un moment qu'il y ait des idées et une incarnation du changement. C'est la raison pour laquelle ici, à Tulle, devant vous mes amis, j'ai décidé de présenter ma candidature à la présidentielle à travers la primaire du parti socialiste", a déclaré jeudi après-midi François Hollande.

"C'est un moment exceptionnellement difficile pour notre pays. La gauche doit se situer à la hauteur des enjeux. Sinon, le pire est à craindre : l'extrémisme, la défiance, la résignation", a-t-il dit.

"La gauche doit être à la hauteur de la tâche qui lui est confiée. Elle doit dire la vérité et en même temps, elle doit lever une espérance, écrire une nouvelle page de notre histoire. Ouvrir une période de changement et de progrès et montrer qu'un chemin est possible, que la France peut avancer", a ajouté l'ancien premier secrétaire du PS (1997 à 2008).

Après son annonce attendue depuis plusieurs mois, François Hollande rejoint Manuel Valls, Ségolène Royal et Arnaud Montebourg dans la liste des candidats aux primaires socialistes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.