Cet article date de plus de huit ans.

Les intempéries dans le Var font un mort et un disparu

Deux étudiants ont été emportés par les eaux alors qu'ils se trouvaient sur le parking du campus de La Garde. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
De fortes précipitations ont inondé certaines zones de la Zone Commerciale de Plan de Campagne (Bouches-du-Rhône), le 26 octobre 2012.  (NICOLAS VALLAURI  / MAXPPP)

FRANCE - Le corps d'un des deux étudiants disparus, emportés par les eaux dans le Var vendredi 26 octobre, a été retrouvé, a annoncé la préfecture. Les deux jeunes, un homme et une femme, se trouvaient sur le parking de l'université du Sud Toulon-Var quand ils ont disparu dans un canal de ruissellement souterrain qui traverse le campus, à la suite de fortes pluies qui se sont abattues sur le département.

Le corps, "retrouvé grâce aux outils de recherche vidéo" selon la préfecture, est celui de la jeune femme, ont précisé à l'AFP les pompiers du Var. Francetv info dresse un état des lieux de la situation.

Un mort, un disparu sur le campus de La Garde

Selon des témoins cités par le site du quotidien régional Var Matin, les deux étudiants ont été engloutis alors qu'ils pensaient "marcher dans une simple flaque".  Il s'agissait en réalité d'un accès à une canalisation de 40 cm de diamètre, d'évacuation des eaux, située sur le parking de l'université de la commune de la Garde. "Malheureusement, cette partie enterrée du canal fait 800 mètres de long avant de ressortir à l'air libre puis de se jeter dans la mer", a indiqué le préfet, Paul MourierParmi les étudiants qui ont assisté à la scène, deux jeunes ont tenté en vain de porter secours aux deux disparus. Ils ont pu néanmoins revenir à la surface sains et saufs.

Soutenus par un hélicoptère de la Sécurité civile, une cinquantaine de sapeurs-pompiers et gendarmes sont mobilisés pour prospecter les "parties à l'air libre" de ce canal de ruissellement. Un bateau a également été dépêché au débouché du canal dans la Méditerranée. 

La ministre de l'Enseignement supérieur, Geneviève Fioraso, se rendra sur le campus samedi matin. "Mes pensées attristées vont à leurs familles à qui j'adresse tout mon soutien face à cette terrible épreuve. Mes pensées vont également aux camarades, très choqués, de ces deux jeunes et à l'ensemble des encadrants de l'Université", a indiqué la ministre un communiqué diffusé vendredi soir.

Le trafic des trains perturbés, des voitures bloquées

Les "orages violents mais très localisés" qui ont touché le Var vendredi après-midi ont fait de nombreux dégâts. Des rues ont été inondées, des voitures bloquées, mais les intempéries n'ont pas fait d'autres victimes. En raison de coulées de boue et d'inondations localisées à La Seyne-sur-Mer et Carnoules, le trafic des trains a été très perturbé par ailleurs entre Marseille et le Var, selon la SNCF.

Les intempéries ont provoqué une interruption de la circulation des TGV et des TER entre 15 heures et 16 heures. Elle a repris dans les deux sens, mais les trains circulaient toujours au ralenti en fin d'après-midi sur la ligne Toulon-Hyères-les Arcs et entre Toulon et Marseille.

A Cassis (Bouches-du-Rhône), les rues ont été transformées en torrents de boue, selon nos confrères de France 3. Des inondations ont submergé des voitures, et le trafic a été très ralenti sur l'A51. 

Les Alpes-Maritimes en alerte orange


En début de soirée, le département des Alpes-Maritimes a à son tour été placé en alerte orange pour orages, pluies et inondations. Dans l'ouest du département, les pluies ont atteint 50 mm en une heure, et 60 à 80 mm, voire 100 mm depuis le début de la journée.

Le chef du service météo de France 2, Philippe Verdier, fait le point sur les prévisions dans le département pour la soirée et la journée de samedi. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.