Fonctionnaires et arrêts de travail

Le gouvernement entend mieux contrôler les arrêts de travail abusifs des fonctionnaires

Le gouvernement entend mieux contrôler les arrêts de travail abusifs des fonctionnairesLe gouvernement entend mieux contrôler les arrêts de travail abusifs des fonctionnaires

A cette fin, "Bercy souhaite autoriser les médecins de l'assurance-maladie à effectuer des visites de contrôle auprès des fonctionnaires, comme cela se fait déjà dans le secteur privé", annonce lundi Les Echos.

"Le dispositif, en cours d'expertise, pourrait être inclus dans la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2010", selon le journal.

Dans l'état actuel des choses, les contrôles sont effectués, selon une procédure assez lourde, uniquement par des médecins libéraux agréés. De plus, le fonctionnaire concerné est prévenu à l'avance du passage du praticien. Résultat: les visites seraient assez rares et surtout inefficaces.

Les données sur les arrêts de travail des fonctionnaires sont rares et anciennes. En 2003, les salariés de l'Etat auraient pris en moyenne 13 jours d'arrêt maladie. Pour autant, les observateurs s'entendent pour dire qu'un tel chiffre est à relativiser car 43 % des jours pris concerne la minorité (3,7 %) de personnes arrêtées pour maladies graves (plus d'un an) ou d'accidents du travail.