En appel, sept des 17 membres du "gang des barbares" ont vu leurs peines alourdies, vendredi

Les ravisseurs et geôliers d'Ilan Halimi, jeune juif tué en 2006 par Youssouf Fofana, étaient rejugés par la cour d'assises des mineurs du Val-de-Marne. Au 1er procès à Paris en 2009, les 17 accusés avaient écopé de 8 mois à 18 ans de prison. L'un d'entre eux avait été acquitté.

Le tribunal de grande instance de Créteil
Le tribunal de grande instance de Créteil (AFP / Fred Dufour)

Les ravisseurs et geôliers d'Ilan Halimi, jeune juif tué en 2006 par Youssouf Fofana, étaient rejugés par la cour d'assises des mineurs du Val-de-Marne. Au 1er procès à Paris en 2009, les 17 accusés avaient écopé de 8 mois à 18 ans de prison. L'un d'entre eux avait été acquitté.

Au total, la Cour a prononcé des peines allant de huit mois de prison à 18 ans de réclusion, ainsi qu'un acquittement.

Les condamnations les plus lourdes ont été réservées à un des ravisseurs d'Ilan Halimi, Jean-Christophe Soumbou, et à un de ses geôliers, Samir Aït-Abdelmalek, considéré comme le bras droit de Youssouf Fofana.

"Celui qui était considéré comme l'autre boss a vu sa peine aggravée", s'est réjoui Me Francis Szpiner, l'avocat de la famille Halimi. Il s'est déclaré "un peu amer" que la jeune femme qui avait servi à appâter Ilan Halimi et qui était mineure au moment des faits a été condamnée à neuf ans de réclusion, comme en première instance.

Cinq autres accusés ont vu leur peine aggravée. Les autres peines sont équivalentes à celles prononcées en première instance.

De leur côté, plusieurs avocats de la défense, qui contestaient le bien-fondé de ce procès en appel, réclamé en 2009 par Michèle Alliot-Marie, alors ministre de la Justice, se sont écriés: "Tout ça pour ça!",

Mineur au moment des faits, le seul des 17 accusés jugé avec la circonstance aggravante de l'antisémitisme a été condamné à 15 ans de réclusion, comme en première instance.

Enlevé début 2006 et retenu trois semaines à Bagneux (Hauts-de-Seine), menotté et le visage recouvert d'adhésif, Ilan Halimi, 23 ans, a été tué par Youssouf Fofana, condamné à la perpétuité en 2009 pour ce crime antisémite et qui avait renoncé à faire appel.