Électricité : une hausse qui tombe mal

Les tarifs pourraient augmenter de 4 à 7%, selon les informations de France 2. 

Voir la vidéo
France 2

Pour le gouvernement, l'augmentation de l'électricité tombe mal. Pour plus de 25 millions de foyers, elle pourrait se situer entre 4 et 7%. C'est en tout cas ce que devrait proposer la Commission de régulation de l'énergie au gouvernement dans les prochains jours. Cette hausse est liée à celle du marché mondial, qui ne cesse d'augmenter depuis six mois. C’est du jamais vu en cinq ans. En 2014, Ségolène Royal, alors ministre en charge de l'Énergie, avait évité l'augmentation. Elle avait limité la hausse du tarif réglementé pour protéger le pouvoir d'achat.  

Une augmentation dès 2019

Mais en 2016, le Conseil d'État annule sa décision. Les foyers ont quand même dû payer cette augmentation deux ans plus tard. La seule solution est d'obliger EDF à vendre plus d'électricité moins cher à ses concurrents, pour tirer les tarifs vers le bas. Mais du côté du ministère de la Transition écologique, on reconnaît qu'il faut s'attendre à une hausse des prix en 2019, tout en rappelant que le prix de l'électricité en France reste moins élevé que la moyenne européenne. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un million de clients EDF ont été prélevés deux fois dans la nuit du lundi 23 au mardi 24 janvier 2017, révèle Europe 1.
Un million de clients EDF ont été prélevés deux fois dans la nuit du lundi 23 au mardi 24 janvier 2017, révèle Europe 1. (MAXPPP)