VIDEO. Ministères, musées, biliothèques... pour faire des économies, l'Etat loue ses bâtiments

LÉtat et ses opérateurs mettent en location de plus en plus de bâtiments publics y compris pour des tournages de films ou des séminaires.

FRANCE 2

Pour quelques jours, le palais préfectoral de Nice abrite le tournage du film Un sac de billes. L'endroit est idéal selon le réalisateur Christian Dugay. Le préfet lui aussi est ravi, car il ne s'en cache pas, ce tournage est une manne financière. "Un tel tournage nous rapporte à peu près 10 000 euros. Depuis le début de l'année, avec diverses manifestations, ce sont 30 000 euros qui pourront contribuer au bon entretient de ce bâtiment", affirme ainsi Adolphe Colrat, préfet des Alpes-Maritimes. 

Quatre jours de tournage pour 10 000 euros

A raison de 10 000 euros pour quatre jours de tournage, la préfecture compte bien accueillir de plus en plus de films à l'avenir. Les bâtiments publics ont de plus en plus de succès : ils ont accueilli plus de 700 tournages l'an dernier en France. A cela s'ajoutent aussi des séminaires, des réceptions privées dans des ministères, des musées où encore des palais de justice. À la clé : 15 millions d'euros de recettes pour les opérateurs de l'État.

Le JT
Les autres sujets du JT
La préfecture des Alpes-Maritimes, à Nice, louée pour les besoins d\'un tournage, le 29 septrembre 2015.
La préfecture des Alpes-Maritimes, à Nice, louée pour les besoins d'un tournage, le 29 septrembre 2015. (LIONEL CIRONNEAU / AP / SIPA / AP)