Dupont-Aignan vilipende le "cirque Sarkozy"

Le président de Debout la République (DLR) a dénoncé dimanche "la posture" et "la gesticulaction" du chef de l'Etat

Nicolas Dupont-Aignan, Candidat à l\'élection présidentielle \"Debout la République\" - 01/03/07
Nicolas Dupont-Aignan, Candidat à l'élection présidentielle "Debout la République" - 01/03/07 (© France 3)
Le président de Debout la République (DLR) a dénoncé dimanche "la posture" et "la gesticulaction" du chef de l'EtatLe président de Debout la République (DLR) a dénoncé dimanche "la posture" et "la gesticulaction" du chef de l'Etat

Pour lui, ces attitudes ne peuvent tenir "lieu de politique".

S'exprimant en clôture de l'université de son mouvement, à Dourdan (Essonne), M.Dupont-Aignant affirme que "la démocratie ne peut pas se résumer à une parade de cirque. La diversion, l'émotion, le zapping et le showbiz ne peuvent éternellement tenir lieu de politique".

Qualifiant l'UMP et ses alliés de "ménagerie du cirque Sarkozy", le député de l'Essonne a jugé que "le spectacle (avait) du rythme". "Le dompteur donne beaucoup de lui-même. De Kouchner à Villiers, de Mitterrand à Bockel, de Rocard à Lang, de Besson à Nihous, chaque vieux fauve a son tabouret. Sous le fouet, chacun exécute son numéro", a-t-il lancé.

Selon lui, "les résultats ne sont pas au rendez-vous. Ils ne peuvent pas l'être puisque les maux de la France ne sont pas traités à la racine".

Pour remédier à cette situation, le président de DLR a proposé un "double changement de cap": "un changement de cap européen avec la réforme de l'euro ou sa fin et un protectionnisme sélectif", et "un changement de cap national avec une baisse des charges sur l'emploi, un contrôle réel des banques et un doublement de l'effort de recherche".