D-Day : une longue journée de commémoration en cinq moments forts

Un ballet de chefs d'Etat et des milliers de vétérans ont assisté au 70e anniversaire du Débarquement allié en Normandie, sous les yeux d'un public conquis. Morceaux choisis de cette journée. 

Dirigeants d\'une vingtaine de pays, vétérans et spectateurs ont assisté au spectacle organisé le 6 juin 2014, à Ouistreham, pour le 70e anniversaire du Débarquement. 
Dirigeants d'une vingtaine de pays, vétérans et spectateurs ont assisté au spectacle organisé le 6 juin 2014, à Ouistreham, pour le 70e anniversaire du Débarquement.  (IAN LANGSDON / AFP)

Une vingtaine de chefs d'Etat et de gouvernement rassemblés sous le soleil de Normandie et un public au rendez-vous pour rendre hommage aux derniers survivants, dont 3 000 vétérans, du "jour le plus long". Les cérémonies du 70e anniversaire du Débarquement en Normandie se sont déroulées en grande pompe, vendredi 6 juin. 

Francetv info vous fait revivre en images les moments les plus forts de cette commémoration. 

A Colleville, l'hommage appuyé d'Obama aux vétérans

Après un hommage aux victimes civiles en guise de préambule, Barack Obama a ouvert le bal des commémorations, au cimetière américain de Colleville-sur-mer (Calvados), tout près d'Omaha Beach, où se sont déroulés les combats les plus sanglants du Débarquement.

Aux côtés de François Hollande, le président américain a rendu hommage "à des hommes et des femmes qui ont affronté les défis du jour J. Nous nous sentons humbles face à vous." Les vétérans ont été longuement applaudis. François Hollande a lui fait savoir que "la France n'oubliera jamais ce qu'elle doit à ces soldats, aux Etats-Unis."

Au déjeuner, une amorce de dialogue entre Poutine et Porochenko

La crise ukrainienne s'est invitée au milieu de ces célébrations autant teintées d'histoire que de diplomatie. Lors du déjeuner organisé par François Hollande au château de Bénouville (Calvados), le président russe, Vladimir Poutine, a rencontré son homologue élu ukrainien, Petro Porochenko.

Les deux hommes ont parlé pendant un quart d'heureen présence du président français et de la chancelière allemande, Angela MerkelSelon le Kremlin, ils se sont mis d'accord sur la nécessité de cesser les combats dans l'est de l'Ukraine. Pour François Hollande, "le 6 juin 2014 aura été une date importante dans la désescalade" entre les deux pays

En coulisses, un rapide aparté entre Obama et Poutine

La rencontre est survenue loin des caméras, après le déjeuner. Les deux ennemis du moment, Barack Obama et Vladimir Poutine, se sont brièvement parlé, pour évoquer la crise ukrainienne. Il s'agissait de la première rencontre entre les deux dirigeants depuis le début des tensions. L'instant a été saisie par la délégation française. 

A Ouistreham, un spectacle sous les yeux d'un parterre de dirigeants

Oubliés les reproches. A Ouistreham, face à Sword Beach, la vingtaine de dirigeants s'est rassemblée pour une cérémonie internationale et un spectacle de 50 minutes évoquant la seconde guerre mondiale. "Le sort de l'humanité s'est joué le 6 juin 44", a déclaré François Hollande lors de cette cérémonie. "Merci d'avoir été là. Vous serez toujours ici par l'esprit sur ces plages du Débarquement", a-t-il lancé au millier d'anciens combattants.

A l'Elysée, le toast de la reine Elizabeth II

De retour à Paris, François Hollande a reçu la reine Elizabeth II d'Angleterre pour un dîner d'Etat à l'Elysée, en forme d'épilogue de cette longue journée. Le président a levé son verre "vers le grand peuple britannique, allié et ami du peuple français". Dans un français impeccable, la reine lui a rendu son geste. "Nous sommes tous deux gardiens de la paix et de la sécurité au niveau international", a conclu Elizabeth II. 

La reine Elizabeth et François Hollande trinquent lors du dîner d\'Etat organisé à l\'Elysée, le 6 juin 2014, en conclusion de la journée de commémoration du 70e anniversaire du Débarquement allié. 
La reine Elizabeth et François Hollande trinquent lors du dîner d'Etat organisé à l'Elysée, le 6 juin 2014, en conclusion de la journée de commémoration du 70e anniversaire du Débarquement allié.  (ERIC FEFERBERG / AFP)