De nouvelles pièces perturbent les commerçants

De nouvelles pièces de 10 et 25 euros en argent, distribuées par La Poste, créent des problèmes dans les commerces

la nouvelle pièce française de 10 euros en argent
la nouvelle pièce française de 10 euros en argent (© France 2)
De nouvelles pièces de 10 et 25 euros en argent, distribuées par La Poste, créent des problèmes dans les commercesDe nouvelles pièces de 10 et 25 euros en argent, distribuées par La Poste, créent des problèmes dans les commerces

Insuffisamment informés au moment de leur mise en circulation, début juin, les commerçants pensent qu'il s'agit de fausses pièces et ont tendance à les refuser.

En série limitée, elles font partie d'une nouvelle gamme lancée par la Monnaie de Paris, essentiellement destinées aux collectionneurs.

"Il n'y a pas eu suffisamment d'information" sur ces nouvelles pièces, ce qui crée "un vrai problème" pour les commerçants, a déclaré à l'AFP Georges Sorel, président de la Fédération Française des Associations de Commerçants (FFAC).

Si elles sont surtout destinées aux collectionneurs, les nouvelles pièces de 10 et 25 euros sont aussi "une monnaie fiduciaire, on n'a pas le droit de la refuser dans les magasins, ce qui va causer beaucoup de difficultés", a-t-il prévenu. "La plupart des commerçants n'ont jamais vu ces pièces ! Leur réflexe, ce sera de ne pas les accepter", a-t-il ajouté.

Début juin, 2 millions de pièces de 10 euros et 250.000 pièces de 25 euros en argent ainsi que 25.000 pièces de 250 euros en or ont été mises sur le marché français. Les pièces en argent sont distribuées dans 1000 bureaux de poste, tandis que celles en or doivent faire l'objet d'une souscription préalable.

La nouvelle gamme de pièces comprend aussi une pièce de 250 euros en or et sera complétée en 2010 avec la sortie de pièces de 50 euros en argent et de 500 euros en or. L'an dernier, des pièces de 5 et 15 euros avaient été émises.

Ce sont surtout "des collectionneurs et des curieux qui en demandent, mais on la propose aussi parfois spontanément aux clients", a indiqué à l'AFP un guichetier du bureau de Poste Musée du Louvre, à Paris, sous couvert d'anonymat.

Les pièces de la gamme "Euros Or et Argent", dont la valeur métallique pourra dépasser la valeur nominale si le cours des métaux augmente, n'a cours légal qu'en France.