Corse : Gérald Darmanin envisage l’autonomie de l’île

Publié Mis à jour
Corse : Gérald Darmanin envisage l’autonomie de l’île
FRANCE 3
Article rédigé par
A. Peyrout, A. Lay, V. Bouffartigue, J. Chouquet - France 3
France Télévisions

Mercredi 16 mars, Gérald Darmanin a ouvert la voie à une possible autonomie de la Corse. Une déclaration qui intervient dans un climat de violences sur l’île.

Dans les colonnes de Corse Matin, mercredi 16 mars, Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, a ouvert la porte à l’autonomie de la Corse. Quelques heures plus tard, sur BFM TV, il a maintenu sa position, tout en nuançant : "Il faut que nous en discutions. D’ailleurs, j’ai dit "jusqu’à l’autonomie", cela veut dire qu’il y a d’autres étapes possibles". Une déclaration qui intervient dans un contexte particulièrement compliqué.

Une mesure électoraliste ?

Depuis plusieurs jours, manifestants et forces de l’ordre s’affrontent après la tentative d’assassinat d’Yvan Colonna en prison. Dans un communiqué publié mercredi 16 mars, le FLN a dit soutenir la jeunesse corse qui manifeste et menace d’un retour de la violence. À un mois de la présidentielle, certains opposants à Emmanuel Macron, comme Éric Zemmour, voient dans cette proposition une mesure électoraliste. Valérie Pécresse estime même que le gouvernement cède à la violence de la rue.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.