Cet article date de plus d'un an.

Vidéo Corse : les falaises de Bonifacio menacées par l’érosion

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Corse : les falaises de Bonifacio menacées par l’érosion
Corse : les falaises de Bonifacio menacées par l’érosion Corse : les falaises de Bonifacio menacées par l’érosion (France 3)
Article rédigé par France 3 - M.Martel, M.-F. Giuliani J. Paul Stefani, P. Bouchetou Ajaccio : Marie-France Giuliani et Jacques Paul Stefani
France Télévisions
France 3
Bonifacio (Corse-du-Sud) et ses hautes falaises sculptées par le vent et creusées par la mer attirent de nombreux touristes. Seulement, l'érosion naturelle a fragilisé ces falaises et des habitants ont été contraints de quitter leurs habitations.

Vue de la mer, Bonifacio (Corse-du-Sud) livre toute sa splendeur. Ses falaises calcaires sont uniques en Corse avec un point culminant à 106m de haut. Un trésor naturel qui fait la réputation de la commune et aujourd’hui sa grande fragilité. La citadelle menace de s’effondrer par endroits. Deux bâtisses sont déjà interdites d’accès. "Je suis expulsé du jour au lendemain. J’ai eu deux mois. J’ai reçu un courrier pour me dire que je devais quitter les lieux", déplore un des deux propriétaires.  

Des habitants angoissés

Bonifacio est soumis à l’érosion. Trois années de sondages et d’expertises ont mis à jour deux failles hautes de 80 m. 25 maisons situées en bord de falaise ont été identifiées comme fragiles. L’annonce a été faite lors d’une réunion publique. Pour répondre aux questions angoissées de propriétaire, le sous-préfet, Gaël Rousseau, a fait le déplacement. L’Etat s’engage à financer des études complémentaires. "Quand il y a un aléa fort avec un risque fort, [il est important] qu’on puisse prendre des mesures pour éviter de mettre la population dans une position à risque", assure le sous-préfet. Pourtant, la place du marché, interdite d’accès par arrêté préfectoral en juin 2022, est toujours fréquentée. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.