Dimanche en politique, France 3

Corse : l'hôpital de Bastia en danger

En Corse, un millier de personnes ont défilé ce samedi 25 novembre pour défendre l'hôpital de Bastia (Haute-Corse). La gestion financière de l'établissement avait été épinglée par la Cour des comptes. Les personnels dénoncent un manque de matériel, de médicaments et des locaux vétustes.

France 3

"Moi aussi je veux pouvoir être soigné", c'est le message porté dans les rues par des centaines d'usagers et de membres du personnel de l'hôpital de Bastia (Haute-Corse) ce samedi 25 novembre. En tête de cortège, l'un des visages de la contestation, Josette Risterucci, travaille à l'hôpital depuis 40 ans et a entamé une grève de la faim il y a quatre semaines. Elle dénonce l'inaction de l'État.

Des subventions insuffisantes

Depuis de longs mois, la situation au Centre Hospitalier de Bastia est devenue critique. Locaux vétustes, manque de médicaments, et une dette qui frôle les 50 millions d'euros. Il y a dix jours, l'Agence régionale de santé a annoncé le déblocage d'une subvention de 3 millions d'euros. Bien insuffisante pour les participants à la marche blanche. Le combat pour sauver l'hôpital se poursuit plus que jamais.

L\'intersyndicale nationale des internes a mené une étude du 2 septembre au 16 octobre 2017 sur le harcèlement sexuel à l\'hôpital (illustration).
L'intersyndicale nationale des internes a mené une étude du 2 septembre au 16 octobre 2017 sur le harcèlement sexuel à l'hôpital (illustration). (MAXPPP)