Accident mortel de chasse dans le Lot : un chasseur d’une trentaine d’années en garde à vue

Un jeune de 25 ans, d'origine britannique, a été abattu par un tir de fusil de chasse ce mercredi. Il coupait du bois près de chez lui alors que se tenait une battue à proximité.

Article rédigé par
Avec France Bleu Occitanie - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Calvignac (Lot). (GOOGLE MAPS / FRANCEINFO)

Un chasseur a été placé en garde à vue, après la mort d’un jeune homme tué mercredi 2 décembre en fin d’après-midi par un tir de fusil de chasse, à Calvignac, dans la vallée du Lot, indique ce jeudi France Bleu Occitanie. Selon la Fédération des chasseurs du Lot, ce chasseur, suspecté d’être à l’origine du tir mortel, a une trentaine d’années.

La victime, âgé de 25 ans, d’origine britannique, habitait depuis peu dans la commune avec son frère. Il était parti couper du bois à une centaine de mètres de son domicile, selon le maire de Calvignac. A proximité, se tenait une battue. Les sapeurs-pompiers ont été alertés un peu avant 17h, mercredi. Ils n’ont pas réussi à réanimer la jeune victime.

France Nature Environnement dénonce des "excès"

Le président de la Fédération des chasseurs du Lot, André Manié, a évoqué sa "consternation" et sa "stupéfaction". "Nos pensées, les miennes ainsi que celles des 6 500 chasseurs Lotois, vont vers la famille", a-t-il réagi.

Les chasseurs ont obtenu, début novembre, une dérogation au confinement sous certaines conditions. Georges Winter, secrétaire général dans le Lot de l'association de protection l'environnement France Nature Environnement Midi-Pyrénées, se dit d'autant plus "atterré" par cet accident : "On voit que les chasseurs pendant ce temps-là vivent dans une situation de déconfinement qui leur permet des excès", a-t-il déploré.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.