Christiane Taubira déclare "aller bien" après son malaise

La ministre de la Justice est sortie de l'hôpital de Bordeaux après son malaise, vendredi, lors d'un discours à l'Ecole nationale de la magistrature.

En visite à l\'Ecole nationale de la magistrature de Bordeaux (Gironde) vendredi 31 août, Christiane Taubira a fait un malaise.
En visite à l'Ecole nationale de la magistrature de Bordeaux (Gironde) vendredi 31 août, Christiane Taubira a fait un malaise. (JEAN-PIERRE MULLER / AFP)

POLITIQUE - Un malaise sans gravité ? La ministre de la Justice, Christiane Taubira, a quitté, samedi 1er septembre, l'hôpital proche de Bordeaux où elle avait été admise vendredi pour des examens après un malaise.

"Je vais bien. Je vais me reposer encore un petit peu mais à vrai dire je n'ai pas le souvenir d'avoir dormi aussi bien, aussi longtemps", a déclaré la ministre à la presse à sa sortie de l'hôpital Haut-Lévêque de Pessac, près de Bordeaux, samedi vers 10h15. La ministre, qui n'a pas fait davantage de déclarations, s'est ensuite engouffrée dans une voiture officielle à destination de l'aéroport où elle devait prendre un vol pour Paris.

Examens "tout à fait rassurants"

A la peine lors d'un discours devant les professionnels de justice de l'Ecole nationale de la magistrature (ENM), Mme Taubira avait dû interrompre en début d'après-midi vendredi sa visite de l'école. Examinée par des médecins du SAMU, elle avait ensuite été conduite en ambulance à l'hôpital Haut-Lévêque pour des examens complémentaires jugés "tout à fait rassurants" par les médecins.

Le journaliste de France 2 Dominique Verdeilhan, qui assistait au discours de Christiane Taubira à l'ENM, a relaté vendredi la scène à FTVi : "Elle prononçait depuis une bonne demi-heure un discours face aux auditeurs sur le métier de magistrat, sur l’indépendance de la justice, la vulnérabilité, la culture du doute", a-t-il expliqué. "Et puis, subitement, elle s’est arrêtée. Elle semblait perdue, plongée dans ses notes et ne s’y retrouvait plus. On lui a donné un autre exemplaire de son discours, qu'elle a lu de façon plate, puis a repris une improvisation sans fin."

"Elle a fini péniblement, puis les auditeurs ont commencé à lui poser des questions en rafale. A l’issue de l’une d’elles, son attachée de presse s’est approchée pour la sortir de la salle d’audience. Elle ne s’est pas écroulée, mais elle a chancelé. On l’a emmenée dans le bureau du directeur, qui est revenu confirmer qu'elle était en état de fatigue." 

"Les pompiers et le Samu sont arrivés une demi-heure après. Elle a été emmenée au CHU de Bordeaux. Son entourage se veut rassurant. On nous dit qu'elle passe des examens de contrôle, dont un IRM", avait précisé le journaliste.

Harlem Désir, eurodéputé et numéro 2 du PS, a réagi sur Twitter.