Bientôt "sept régions de moins" en France métropolitaine

Le député PS Thierry Mandon a précisé la réorganisation territoriale esquissée par François Hollande, mercredi sur RMC.

Le député PS Thierry Mandon, à la Maison de l\'Amérique latine, à Paris, le 16 novembre 2011.
Le député PS Thierry Mandon, à la Maison de l'Amérique latine, à Paris, le 16 novembre 2011. (FRED DUFOUR / AFP)

Le nombre de régions devrait passer à "une quinzaine". Le député PS Thierry Mandon, codirigeant du conseil de la simplification voulu par le chef de l'Etat, l'a annoncé mercredi 15 janvier. Le porte-parole du groupe PS à l'Assemblée a précisé, sur RMC, la réorganisation territoriale esquissée la veille par François Hollande, lors de sa grande conférence de presse.

Le nombre des régions "peut évoluer", avait dit le président. "Dans l'idée, c'est une quinzaine" de régions, a précisé Thierry Mandon. "C'est sept régions de moins, cela fait quand même 30%", a-t-il souligné en se fondant sur le nombre des régions métropolitaines (il y en a cinq en outre-mer : Guadeloupe, Réunion, Mayotte, Guyane et Martinique).

Une loi créant 13 métropoles aux pouvoirs très larges a été votée définitivement par le Parlement en décembre. Ensuite, "là où il y a une métropole forte et là où il y a un département, on fait converger les deux", a ajouté Thierry Mandon, parlant d'une "digestion des départements par les métropoles". En Ile-de-France, "ça sert à la grande couronne, parce que l'agglomération est sur la petite couronne, Paris et autour de Paris", selon le député de l'Essonne.