Lac du Chambon : la navette fluviale reprend du service

Depuis quatre mois, les riverains du lac et des rivières du Chambon doivent toujours faire des détours pour rejoindre leurs habitations, à cause des risques d'effondrement d'un pan de montagne.

France 3

À Mont-de-Lans (Isère), le jour vient de se lever sur le lac du Chambon. Les habitants des environs sont déjà une vingtaine à attendre l'arrivée de leur embarcation pour aller au travail. Cela faisait un mois et demi que le service des navettes sur le fleuve était interrompu.

Faute de pouvoir emprunter la route, coupée suite à l'effondrement d'un pan de montagne, les habitants du village de la Grave, se rendaient dans le département voisin en hélicoptère. Un moyen de transport spectaculaire, mais moins pratique que le bateau.

Prime à la sécurité

Les navettes sont de retour car la montagne ne menace plus de s'effondrer dans le lac. Le mouvement de terrain n'est plus que de 2 cm par jour, mais une vigie est chargée de surveiller son évolution. "C'est la vigie qui donne l'autorisation de naviguer. S'il n'est pas en poste, personne ne navigue", témoigne Gérald Grand, de la société Hydrokarst.

Cela fait plus de quatre mois que les habitants du village de la Grave sont isolés. La route est coupée et le tunnel du Chambon enseveli par l'éboulement de la montagne.

Le JT
Les autres sujets du JT
La montagne menace de s\'effondrer dans le lac du Chambon (Isère). 
La montagne menace de s'effondrer dans le lac du Chambon (Isère).  (FLORIAN DELAFOI / FRANCETV INFO)