Ardèche : un homme tué d'une dizaine de coups de couteau, un suspect interpellé

Le mis en cause déjà "connu de la justice" était selon le parquet de Privas "excédé par le bruit" causé par les clients d'un restaurant en bas de chez lui, lors de la fête de la musique.
Article rédigé par France Info - France Bleu Drôme Ardèche
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Viviers, commune en Ardèche. (CAPTURE ÉCRAN GOOGLE MAPS)

Un homme a été mortellement poignardé dans la nuit du vendredi 23 au samedi 24 juin, à Viviers, au sud de Montélimar (Ardèche), rapporte France Bleu Drôme Ardèche. La victime, âgée de 58 ans, a été tuée de quatorze coups de couteau, notamment sur le thorax, précise dans un communiqué de presse la procureure de la République de Privas. 

Un différend pour des nuisances sonores

Les faits se sont déroulés aux alentours de minuit, "à l'occasion de la fête de la musique". Alors que les clients d'un restaurant étaient attablés en terrasse, un homme qui vit au-dessus de l'établissement, visiblement "excédé par le bruit" a projeté sur eux "du liquide qui avait une forte odeur de javel". L'un des clients est alors monté voir l'habitant. S'en est suivie une violente altercation. Le client a été poignardé à quatorze reprises. "Les premières constatations permettent d'établir que le blessé avait tenté de s'enfuir", affirme le parquet. Il a été retrouvé "dans les escaliers" par les secours qui ne sont pas parvenus à le ranimer.

Une jeune femme de 24 ans a, elle, été légèrement blessée après avoir reçu un coup de couteau. Prise en charge par le SMUR, elle a été hospitalisée mais son pronostic vital n'est pas engagé, selon le parquet. Le suspect, "connu de la justice", a été interpellé puis placé en garde à vue à 2h25. La procureure de la République ajoute que "la cellule d'identification criminelle du groupement de gendarmerie de l'Ardèche, la brigade de recherches de la compagnie de gendarmerie du Teil ont été engagées et poursuivent leurs investigations".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.