Solidarité : portrait de Franck Monnoury, épicier

Il y a quatre ans, Franck Monnoury a décidé de changer de vie. Il quitte la région parisienne pour ouvrir une épicerie dans un village de l'Allier. Portrait.

Franck Monnoury est épicier. Il y a quatre ans, il troquait son 27m2 parisien contre une épicerie à Beaulon, dans l'Allier (Auvergne-Rhône-Alpes). "Quand j'ai visité cette épicerie, ça résolvait tous mes problèmes de place, de travail", explique-t-il. Franck a redonné vie à un village, ses clients viennent avant tout pour chercher du contact humain, "un moment de vie, un moment de rien, mon but c'est de faire rire les gens", explique-t-il. 

"Il faut s'occuper d'eux, c'est mon rôle

"On ne devient pas commerçant si on n'aime pas les gens (...) quand le client vient, c'est lui le roi", explique le gérant de "ma petite épicerie". Lors de son arrivée en 2016, quatre commerces ont fermé : "le fleuriste a fermé donc j'ai fait des fleurs", Franck propose désormais des cafés et plateaux repas pour pallier au manque de commerces et aux besoins des riverains. "Sur 1 670 habitants, il y a plus de 310 anciens, il faut s'occuper d'eux, c'est mon rôle", assure Franck Monnoury. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Il y a quatre ans, Franck Monnoury a décidé de changer de vie. Il quitte la région parisienne et le graphisme pour ouvrir une épicerie dans un village de l\'Allier. Portrait. 
Il y a quatre ans, Franck Monnoury a décidé de changer de vie. Il quitte la région parisienne et le graphisme pour ouvrir une épicerie dans un village de l'Allier. Portrait.  (France Info)