Attaque dans un Thalys : un suspect lourdement armé

C'est équipé de nombreuses armes qu'un homme a attaqué, vendredi 21 août, un Thalys qui reliait Amsterdam à Paris.

FRANCE 2
Kalachnichov, fusil d'assaut et pistolet automatique, c'est un véritable arsenal qui a été découvert dans les affaires du terroriste présumé. C'est à hauteur de Oignies (Pas-de-Calais) dans le dernier wagon du Thalys, voiture 12, qu'un homme se rend aux toilettes un sac sur le dos. Alors qu'il ressort armé de sa kalachnikov, un passager français tente de le neutraliser. Finalement, ce sont deux militaires américains qui parviennent à le maitriser.
En plus des armes, il cachait un cutter et neuf chargeurs. "Il faut savoir qu'un chargeur de kalachnikov a une capacité d'à peu près 30 cartouches. Donc une dizaine de chargeurs ça donne 300 cartouches, ça donne l'ampleur du massacre à côté duquel on est passé", décrit Claude Moniquet, spécialiste du renseignement. 

"Ne laisser personne derrière lui"

Son point de départ dans le Thalys ne serait pas non plus un hasard comme l'explique Pierre Martinet, spécialiste du renseignement : "Il part de l'arrière du train pour remonter donc ça veut dire qu'il a vraiment l'intention de faire du bilan sur son passage et de ne laisser personne derrière lui". Dans son sac aussi, une bouteille d'un liquide inflammable. Il y avait près de 560 passagers à bord du train.
Le JT
Les autres sujets du JT
Des munitions au sol, en gare d\'Arras (Pas-de-Calais), où a été interpellé l\'homme qui a attaqué un Thalys, vendredi 21 août 2015.
Des munitions au sol, en gare d'Arras (Pas-de-Calais), où a été interpellé l'homme qui a attaqué un Thalys, vendredi 21 août 2015. (PASCAL ROSSIGNOL / REUTERS)