Air France : une impasse sans précédent

Pour la première fois de son histoire, la compagnie aérienne pourrait annoncer des licenciements secs. Le refus des pilotes d'accepter le nouveau plan pour augmenter la compétitivité en serait la cause, d'après la direction.

FRANCE 3

C'est un plan de suppression d'emplois drastique. Suite à l'échec des négociations entre la direction d'Air France et ses pilotes sur leur temps de travail, la compagnie annonce qu'elle va réduire ses effectifs. Interrogé sur Europe 1, le PDG Alexandre de Juniac annonçait ce 2 octobre "privilégier les départs volontaires, et quand il le faudra recourir à des départs non volontaires".

Un milliard d'euros d'économie d'ici deux ans

Le plan sera détaillé lundi en comité central d'entreprise. Au moins 3 000 postes seraient supprimés, dont 300 chez les pilotes. Le personnel navigant mais également au sol va être concernés. Les syndicats qui avaient accepté de négocier avec la direction sont aujourd'hui en colère avec les pilotes qui, "ne voulant pas rogner sur ses privilèges (sont) en train de sacrifier l'ensemble des salariés", estime la CFE-CGC. 10% des vols long-courrier les moins rentables devraient par ailleurs disparaître. La firme entend réaliser un milliard d'euros d'économie d'ici 2017.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des passagers patientent avant d\'embarquer dans un avion de la compagnie Air France, le 15 septembre 2014, à l\'éroport d\'Orly. 
Des passagers patientent avant d'embarquer dans un avion de la compagnie Air France, le 15 septembre 2014, à l'éroport d'Orly.  (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)