Festivités du 14-Juillet : 845 voitures brûlées en France, 508 personnes placées en garde à vue

Le nombre de voitures brulées est en baisse par rapport à l'année précédente, où 897 véhicules étaient partis en fumée. 

Des voitures brûlées dans le 16e arrondissement de Paris, le 14 juillet 2015.
Des voitures brûlées dans le 16e arrondissement de Paris, le 14 juillet 2015. (JEAN ECKIAN / CROWDSPARK / AFP)

Un total de 845 voitures ont été brulées et 508 personnes ont été placées en garde à vue, lors des deux soirées du 13 et du 14 juillet en France, a annoncé le ministère de l'Intérieur, dimanche 15 juillet. Le nombre de voitures brulées est en baisse par rapport à l'année précdécente, où 897 véhicules étaient partis en fumée. Le nombre de gardés à vue a revanche bondi de 368 en 2017 à 508 cette année, a précisé le porte-parole du ministère, qui souligne qu'"aucun incident majeur n'a été à déplorer".

"Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb félicite la mobilisation de toutes les forces de l'ordre pour ces deux premières nuits de fête, qui ont permis un grand nombre d'interpellations de fauteurs de trouble, a ajouté Frédéric de Lanouvelle. La mobilisation massive des forces de l'ordre a permis d'éviter tout incident majeur."

Selon le bilan de la place Beauvau, 29 membres des forces de l'ordre ont été blessés durant ces deux nuits de festivités vendredi et samedi, contre 21 l'an dernier. Quelque 110 000 policiers et gendarmes avaient été mobilisés dans l'Hexagone à l'occasion des festivités du 14-Juillet et de la finale du Mondial de football.