14-Juillet : des contrôles à la frontière après l'interdiction des feux d'artifice

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
14-Juillet : des contrôles à la frontière après l'interdiction des feux d'artifice
Article rédigé par France 3 - T.Cuny, J.Desrousseaux, E.Huin, A.Bocher O. Longueval, A. Sarlat, Z. Berkous, G. Marque M. Renier, N. Marcou, France 3 Régions, O.Pergament
France Télévisions
France 3
Depuis le week-end du 8 et 9 juillet, les engins pyrotechniques sont interdits en France. À quelques jours du 14-Juillet, le gouvernement redoute des débordements.

Lundi 10 juillet, la police aux frontières et la douane contrôlent les automobilistes à un péage près de Forbach (Moselle). Ils recherchent des mortiers et des feux d'artifice, qui sont interdits sur le territoire français. "Cette opération consiste à contrôler les coffres des voyageurs qui seraient partis à l'étranger, notamment en Allemagne, acheter des artifices", explique le commandant Marc-Olivier Leick, chef du service de police aux frontières territoriales de Forbach. 

La crainte d'une utilisation contre les forces de l'ordre 

À Paris, les mortiers et les feux d'artifice ont disparu de la vitrine d'une boutique spécialisée. Après les révoltes survenues à la suite de la mort de Nahel, les autorités redoutent de nouveaux débordements. Le décret pris par le gouvernement prévoit une interdiction de vente, de port et de transport d'engins pyrotechniques jusqu'au 15 juillet. Ils craignent que les mortiers et les pétards soient utilisés contre les forces de l'ordre. Un syndicaliste policier approuve cette mesure. Le décret ne s'applique pas aux professionnels habilités, ni aux communes qui organisent des feux d'artifice pour la fête nationale.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.