Cet article date de plus de trois ans.

Pour Marlène Schiappa, le Festival de Cannes sera l'occasion de "libérer la parole des femmes"

Dans une interview, la secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes se félicite de la mise en place d'une campagne intitulée "comportement correct exigé" pendant la quinzaine.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Marlène Schiappa s'exprime lors d'une conférence de presse à l'Elysée (Paris), le 21 mars 2018. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Une édition du Festival de Cannes qui va permettre de "libérer et d'écouter la parole des femmes". C'est ce que défend Marlène Schiappa avant l'ouverture, mardi 8 mai, de la quinzaine. Selon la secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, citée par l'agence Reuters lundi 7 mai, l'industrie du cinéma "doit faire partie de la solution".

Le fait que les responsables du festival aient décidé de combattre avec nous le harcèlement sexuel, pas juste pour les actrices, mais aussi pour les employées et les spectatrices du festival, est une grande avancée sans précédent.

Marlène Schiappa

citée par Reuters

En avril dernier, Marlène Schiappa avait en effet annoncé le lancement d'une campagne intitulée "comportement correct exigé". Le Festival de Cannes va ainsi mettre en place un numéro de téléphone (04 92 99 80 09) afin de signaler d'éventuelles agressions. Des documents avec la mention "comportement correct exigé", rappelant les dispositions pénales pour les faits de harcèlement sexuel, ainsi que l'adresse d'un site internet de prévention seront également distribués dans le cadre de cette édition 2018, la première depuis l'affaire Weinstein.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.