Cet article date de plus de quatre ans.

Ce qu'il faut retenir de la programmation du prochain festival de Cannes

Les organisateurs ont levé le rideau sur les films sélectionnés et présentés pendant la quinzaine.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
L'affiche du 70e Festival de Cannes, dévoilée le 29 mars 2017. (PHILIPPE SAVOIR / ARCHIVIO CAMERAPHOTO EPOCHE / AFP)

Le délégué général du festival de Cannes, Thierry Frémaux, et son président, Pierre Lescure, ont dévoilé, jeudi 13 avril, la sélection des films qui seront projetés sur la Croisette du 17 au 28 mai. Le jury chargé d'attribuer la Palme d'or est présidé cette année par le réalisateur espagnol Pedro Almodovar, pour la 70e édition du grand rendez-vous cinématographique français.

Quatre films français en compétition

Sur les dix-huit films sélectionnés pour la compétition officielle, quatre sont signés par des réalisateurs français : 120 battements par minute, de Robin Campillo, Le Redoutable, de Michel Hazanavicius ; Rodin, de Jacques Doillon et L'Amant double, de François Ozon, dont une première bande-annonce a été révélée dans la foulée de l'annonce de sa sélection. Hors compétition, Les Fantômes d'Ismaël, d'Arnaud Desplechin, aura le privilège d'être projeté pour le soir de la cérémonie d'ouverture du festival.

Les habitués au rendez-vous

Dix-huit films se disputeront la Palme d'or, lors de ce 70e festival de Cannes. L'Autrichien Michael Haneke, déjà sacré à Cannes pour Le Ruban blanc en 2009 et Amour en 2012, les Américains Sofia Coppola et Todd Haynes, le Russe Andreï Zviaguintsev, l'Allemand Fatih Akin et la Japonaise Naomi Kawade fouleront une nouvelle fois le tapis rouge.

Le pari gagnant de Netflix

Déjà convié aux Oscars ou aux Golden Globes, Netflix devient le premier service de vidéo à la demande à présenter une production maison sur la Croisette. En effet, deux de ses films seront en compétition : The Meyerowitz Stories, de Noah Baumbach, et Okja de Bong Joon-ho. "Cannes est un laboratoire, a expliqué Thierry Frémaux, cité par un journaliste de Libération. On a un film de cinéma face à nous, pas d'une plateforme. On l'aime, on le montre." Malgré son statut de production Netflix, Okja pourrait toutefois bénéficier d'une sortie en salles, mais la tendance est donnée.

Des séries à l'honneur

David Lynch sera à Cannes pour présenter deux épisodes de sa série culte, Twin Peaks, à laquelle il a décidé d'offrir une troisième saison évènement après 25 ans d'interruption. Ces 18 nouveaux épisodes, que le réalisateur considère comme un "film en dix-huit parties" davantage qu'une série, seront diffusé à partir du 21 mai sur la chaîne câblée américaine Showtime.

La réalisatrice néo-zélandaise, Jane Campion, seule femme à avoir remporté la Palme d'or en 1993 avec La Leçon de piano, présentera elle l'intégralité du "deuxième volet" de Top of The Lake, sa série créée en 2013. La première saison de ce drame policier avait été largement saluée dans les festivals et maintes fois nominée notamment aux Golden Globes et Emmy Awards.

Un film en réalité virtuelle, une première

Un film en réalité virtuelle de quelques minutes figure pour la première fois dans la Sélection officielle : Carne y arena ("Chair et sable"), réalisé par Alejandro Gonzalez Inarritu. "La réalité virtuelle est déjà un art", a souligné Thierry Frémaux, lors de l'annonce des films sélectionnés pour la 70e édition. Il n'a pas précisé dans quelle section ce film de six ou sept minutes serait présenté.

L'omniprésence de Nicole Kidman

L'actrice australienne Nicole Kidman risque de squatter la Croisette, avec quatre œuvres présentées lors de la quinzaine : Les Proies, de Sofia Coppola (compétition officielle) ; The Killing of A Sacred Deer, de Yorgos Lanthimos (compétition officielle) ; How to Talk to Girls at Parties, de James Cameron Mitchell (hors compétition) et enfin Top of The Lake, la série de Jane Campion (hors compétition).

Voici les 18 films retenus en compétition officielle :

• Nelyubov, d'Andrei Zvyaguintsev.
• You were never really here, de Lynne Ramsay.
• Good Time, de Ben et Josh Safdie.
• L'Amant double, de François Ozon.
• Jupiter's Moon, de Kornél Mandruczó.
A Gentle Creature, de Sergei Loznitsa
• The Killing of a sacred deer, de Yorgos Lanthimos.
• Hikari, de Naomi Kawase.
• Geu-Hu, de Hong Sangsoo.
• Le Redoutable, de Michel Hazanavicius.
• Wonderstruck, de Todd Haynes.
• Happy End, de Michael Haneke.
• Rodin, de Jacques Doillon.
• Les Proies, de Sofia Coppola.
• 120 Battements par minute, de Robin Campillo.
• Okja, de Bong Joon-Ho.
• Aus dem Nichts, de Fatih Akin.
• The Meyerowitz Stories, de Noah Baumbach.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Festival de Cannes 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.