Yvelines : deux enquêtes ouvertes après des incidents entre habitants et policiers, une fillette blessée, l'IGPN saisie

La police a été prise à partie par une cinquantaine de personnes samedi à Chanteloup-les-Vignes (Yvelines). Elle a riposté par des tirs de LBD. Une mère de famille assure que sa fillette a été blessée.

La cité de la Noé, à Chanteloup-les-Vignes (Yvelines). Photo d\'illustration.
La cité de la Noé, à Chanteloup-les-Vignes (Yvelines). Photo d'illustration. (JULIEN CONSTANT / MAXPPP)

Le parquet de Versailles a ouvert deux enquêtes après des incidents entre une cinquantaine de personnes et des policiers samedi 4 avril à 18h dans le quartier de la Noé à Chanteloup-les-Vignes dans les Yvelines, déclare la procureure de Versailles à franceinfo dimanche 5 avril, confirmant une information du Parisien. L'une des enquêtes est conduite par l'IGPN sur l'usage des lanceurs de balles de défense par les policiers, alors qu'une fillette de 5 ans a été blessée à la tête.

Des projectiles, pierres et pavés

Samedi en début de soirée, les policiers ont poursuivi un jeune homme qui conduisait sa moto sans casque dans Chanteloup-les-Vignes jusqu'au quartier de la Noé, mais au moment de l'interpellation, ils ont été pris à partie par une cinquantaine de personnes qui leur ont lancé des projectiles, des pierres et des pavés, selon le parquet de Versailles. Les forces de l'ordre ont répliqué avec leurs lanceurs de balles de défense (LBD).

Pendant ces incidents, deux policiers ont été légèrement blessés et le matériel des forces de l'ordre a été dégradé : des pare-brises brisés, des rétroviseurs cassés. En revanche, aucun blessé n'est à déplorer de l'autre côté, selon la procureure.

Une fillette de cinq ans blessée

Une heure après les incidents, des policiers ont reçu l'information qu'une femme avait appelé les pompiers pour signaler que sa fille de cinq ans avait été blessée à la tête pendant ces incidents. La victime a été hospitalisée à Poissy, puis transférée à l'hôpital Necker où elle a été opérée dans la nuit de samedi à dimanche.

La mère assure que la fillette a reçu une balle de LBD sur la tête mais pour l'instant l'enquête ne le confirme pas. Ce qui est certain en revanche, c'est que la blessure de la fillette a bien été faite en même temps que les incidents.

Le parquet de Versailles a donc ouvert deux enquêtes : une pour violences sur personnes dépositaires de l'autorité publique, dégradations et non respect du confinement qui est confiée au commissariat de Conflans-Sainte-Honorine ; une autre qui est confiée à l'IGPN, la police des polices, sur l'usage des LBD et ses éventuelles conséquences, explique la procureure. Par ailleurs, le motard qui roulait sans casque a été interpellé, il n'est pas lié aux incidents.