Xavier Dupont de Ligonnès : "Différents éléments nous faisaient penser qu'il était encore vivant"

Jean-Michel Laurence a enquêté avec Béatrice Fonteneau. Ils avaient pu trouver un dépôt d'argent sur un compte et quelqu'un faisait ses actualisations mensuelles sur Pôle Emploi.

\"Le mystère Dupont de Ligonnès\" a été co-écrit par Jean-Michel Laurence et Béatrice Fonteneau (2016).
"Le mystère Dupont de Ligonnès" a été co-écrit par Jean-Michel Laurence et Béatrice Fonteneau (2016). (Éditions de l'Archipel)

Correctif. Contrairement à ce qui avait été annoncé vendredi 11 octobre dans la soirée, l’homme arrêté à l’aéroport de Glasgow, en Ecosse (Royaume-Uni), n’est pas le Français Xavier Dupont de Ligonnès. Les résultats des analyses ADN et de la comparaison des empreintes digitales sont négatifs. Les informations rapportées dans l'article ci-dessous ne sont pas à jour.

Un homme, soupçonné d'être Xavier Dupont de Ligonnès, a été interpellé en Écosse vendredi 11 octobre. Xavier Dupont de Ligonnès est en cavale depuis huit ans, suspecté d'avoir tué sa femme et ses quatre enfants à Nantes en 2011. "Différents éléments nous faisaient penser qu'il était encore vivant", a déclaré sur franceinfo Jean-Michel Laurence, co-auteur de Le mystère Dupont de Ligonnès, paru en 2016 aux éditions de l'Archipel.

>> Xavier Dupont de Ligonnès : suivez notre direct

franceinfo : Vous étiez sûr qu'il était vivant. Pourquoi ?

Jean-Michel Laurence : Avec Béatrice Fonteneau, nous avons continué à enquêter sur la disparition de Xavier Dupont de Ligonnès. Nous pensions avoir réuni différents éléments qui nous faisaient penser qu'il était encore vivant. Il y avait au moins deux éléments marquants. Le premier c'est qu'on avait la preuve qu'il avait fait un dépôt d'argent sur un de ses comptes. Le deuxième, c'est qu'il avait demandé à son beau-frère de faire son actualisation tous les mois sur Pôle Emploi. Ce n'était pas l'attitude de quelqu'un qui allait se suicider. Rien dans le dossier ne nous permettait de penser que Xavier Dupont de Ligonnès était suicidaire.

Quels sont les éléments que vous aviez ?

Il quitte les radars les 15 avril 2011, après avoir été vu dans un hôtel de Roquebrune-sur-Argens, dans le Var. C'est le dernier moment où on le voit physiquement sur une vidéo. On avait appris, de source certaine, que Xavier Dupont de Ligonnès ne donnait plus signe de vie parce qu'il avait reçu sur son portable un coup de téléphone. À ce moment-là, la police recherche toute la famille parce qu'elle n'a pas encore retrouvé les corps. Elle les retrouvera le 21 avril 2011. Le 15 avril 2011, un policier nantais laisse un message sur le portable de Xavier Dupont de Ligonnès en disant qu'il est recherché et qu'il faut qu'il rappelle le plus vite possible. C'est à ce moment-là qu'il décide de prendre la fuite et de disparaître. Nous on a essayé de faire un travail de journaliste le plus objectif possible, en restant sur les faits, et les deux faits marquants étaient le dépôt d'argent et l'actualisation à Pôle Emploi. Ces deux points nous faisaient penser qu'il était toujours en vie.