Cet article date de plus de trois ans.

Violeur présumé de Pont-sur-Sambre : le président du club de foot sous le choc après les aveux de celui qui était "son ami"

L'homme qui a reconnu mercredi "une quarantaine" de viols et agressions sexuelles avait dirigé le club de football de Pont-sur-Sambre (Nord,) pendant des années. L'actuel président le connaissait bien.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Dino Scala (en haut à gauche) avec l'équipe de foobtall de Pont-de-Sambre (Nord) à l'époque où il dirigeait le club. (BENJAMIN ILLY / RADIO FRANCE)

Dino Scala, un homme de 57 ans, marié et père de trois enfants, a été mis en examen, mercredi 28 février, pour des dizaines de viols et agressions sexuelles commis ces dernières années, dans le bassin de la Sambre, dans le Nord. Entendu par les enquêteurs, il a reconnu "une quarantaine" de victimes.

Cet habitant de Pont-sur-Sambre était très engagé dans la vie associative de cette commune de 2 500 habitants. Il avait été entraîneur et président du club de football local. Sur place, c'est l'incompréhension. 

Le club de football de Pont-sur-Sambre sous le choc après les aveux de son ancien président, un violeur en série présumé - un reportage de Benjamin Illy
écouter

Jouer pour oublier. Mercredi soir, il y a entraînement au club de football de Pont-de-Sambre. Cet entraînement se déroule presque comme d'habitude, malgré les questions des enfants, évidemment au courant, sur cet entraîneur qu'ils ont tous connu et ce président de club au sein duquel il est resté six ans.

Tout le monde avait confiance en lui. Personne n'avait deviné cette violence qu'il dissimulait. "C'est vraiment surprenant, confie Willy Lebrun, l'actuel président du club. C'est à mille lieues de sa personnalité, c'est quelqu'un de convivial, prêt à rendre service... Les faits qui sont reprochés là, ce n'est pas pardonnable. On a été trompés pendant des années." Pour Willy Lebrun, rien ne laissait présager du comportement de Dino Scala.

J'ai fait des soirées chez lui, je le connais depuis vingt ans... Oui, c'est un ami ! Jamais un geste déplacé, ni un mot déplacé. C'est incompréhensible.

Willy Lebrun, président du club de football de Pont-sur-Sambre

à franceinfo

Au club, la nouvelle est dans toutes les têtes. Traumatisante. "On a déjà quelques soucis : des parents qui s'inquiètent, qui ne veulent pas mettre leur enfant parce qu'ils veulent avoir plus d'info, raconte Willy Lebrun. Ils ne savent pas très bien, ils entendent parler d'un président, ils ne savent pas si c'est l'actuel ou l'ancien président, ni qui ça concerne vraiment."

Aujourd'hui, les parents du club ont un peu de doutes et ils attendent d'y voir plus clair.

Willy Lebrun, président du club de football de Pont-sur-Sambre

à franceinfo

"Moi, l'homme que j'ai connu, ce n'est pas ce qui a été décrit" par le procureur de la République, mercredi, insiste encore Willy Lebrun qui parle de son ami au passé : "Les faits sont avérés, donc je pense qu'il faut parler au passé." Comment qualifier Dino Scala aujourd'hui ? "Je préfère m'abstenir, dit-il Aujourd'hui, je me dis que ce n'est pas possible de se tromper à ce point-là."

Il y a beaucoup de colère enfouie et de sidération partagée dans cette commune de Pont-sur-Sambre depuis que l'affaire a éclaté. Personne ici n'aurait pu penser, à un seul instant, que l'entraîneur, le voisin, l'ami pouvait être cet individu mis en examen pour viol et agression sexuelle. Cet homme au-dessus de tout soupçon mentait à tout le monde depuis 30 ans.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.