Cet article date de plus de six ans.

Vidéo Taubira évoque une escorte systématique pour certains détenus, après le braquage meurtrier de Saint-Ouen

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
LCP / FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Le malfrat qui a grièvement blessé un policier avant d'être abattu, lundi, était un détenu en cavale après une permission de sortie.

Interpellée par un député du parti Les Républicains à l'Assemblée nationale, mardi 6 octobre, Christiane Taubira a dit envisager de mieux encadrer les sorties de détenus, au lendemain d'une fusillade en Seine-Saint-Denis dans laquelle un policier a été grièvement blessé par un braqueur en cavale et fiché.

"J'ai commandé un examen précis" des textes de loi sur les sorties de prisonniers "pour savoir s'il y a lieu de les modifier, de façon à permettre par exemple d'imposer systématiquement une escorte pour certains détenus, y compris pour ces motifs de maladie grave ou de formalités administratives suite à un décès", a expliqué la ministre de la Justice, mise en cause par la droite et des syndicats de police.

Le policier toujours dans un état très grave

La polémique avait enflé dès lundi sur le cas de ce détenu, en cavale depuis qu'il n'était pas rentré d'une permission accordée en mai pour effectuer des formalités administratives après le décès de son père. Le malfaiteur, connu pour des antécédents de vols à main armée et violences volontaires, a été tué dans la fusillade. Le policier, un père de famille de 36 ans, était toujours dans un état très grave, mardi.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.