Vidéo Infirmière tuée au CHU de Reims : "Tout notre pays a le cœur serré", déclare Elisabeth Borne

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min
La Première ministre s'exprime depuis l'hôpital Georges Pompidou à Paris pour rendre hommage à l'infirmière tuée à Reims.
La Première ministre s'exprime depuis l'hôpital Georges Pompidou à Paris pour rendre hommage à l'infirmière tuée à Reims. La Première ministre s'exprime depuis l'hôpital Georges Pompidou à Paris pour rendre hommage à l'infirmière tuée à Reims. (Franceinfo)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
La Première ministre s'est rendue à l'hôpital Georges-Pompidou à Paris pour observer une minute de silence en hommage à l'infirmière mortellement poignardée lundi.

"Aujourd'hui, toute la communauté des soignants est en deuil et tout notre pays a le cœur serré." La Première ministre Elisabeth Borne a rendu hommage, mercredi 24 mai, à l'infirmière tuée au CHU de Reims (Marne). "Avec vous, je pense à sa famille (...), à ses proches et à ses collègues. Je pense à la communauté hospitalière rémoise profondément choquée", a déclaré la cheffe du gouvernement depuis l'hôpital Georges-Pompidou.

Elisabeth Borne a salué une infirmière qui "se donnait pleinement pour ce métier" et a également eu un mot pour la "seconde victime de ce drame, très grièvement blessée, et à qui nous témoignons tout notre soutien"A l'issue de sa prise de parole, une minute de silence a été observée au sein de l'établissement parisien ainsi que dans tous les hôpitaux de France, en hommage à la soignante trentenaire mortellement poignardée.

Les faits se sont déroulés lundi peu avant 13h30 au CHU de Reims, au sein du service de l'unité de médecine et santé au travail, selon un communiqué du procureur de la République. L'agression de l'infirmière et d'une secrétaire médicale est survenue alors qu'elles se trouvaient dans un vestiaire. L'infirmière a succombé à ses blessures après avoir été prise en charge par plusieurs chirurgiens. La secrétaire médicale, âgée de 56 ans, "va mieux", a annoncé mercredi le ministre de la Santé, François Braun, sur BFMTV. Elle est "sortie du bloc opératoire" et se trouve "maintenant en surveillance"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.