Tuerie au Musée juif de Bruxelles : Nemmouche inculpé pour "assassinat dans un contexte terroriste"

Le Français livré mardi par la France à la Belgique a été placé sous mandat d'arrêt. Depuis, il refuse de parler aux enquêteurs belges.

Henri Laquay (2e à droite) et Sébastien Courtoy (à droite), les avocats de Mehdi Nemmouche, discutent avec des policiers belges, le 29 juillet 2014, à Bruxelles (Belgique).
Henri Laquay (2e à droite) et Sébastien Courtoy (à droite), les avocats de Mehdi Nemmouche, discutent avec des policiers belges, le 29 juillet 2014, à Bruxelles (Belgique). (LAURIE DIEFFEMBACQ / BELGA)

Le tueur présumé du Musée juif de Bruxelles, Mehdi Nemmouche, a été inculpé en Belgique pour "assassinat dans un contexte terroriste", mercredi 30 juillet. Le Français a été placé sous mandat d'arrêt, a indiqué mercredi le parquet fédéral belge. Il est soupçonné d'être l'homme qui a fait irruption armé, le 24 mai, dans les locaux du musée bruxellois, avant d'ouvrir le feu sur des touristes et des employés, tuant quatre personnes.

La France, où il a été arrêté le 30 mai, l'a livré mardi à la Belgique. Son inculpation lui a été notifiée après son audition par l'unité antiterroriste de la police fédérale judiciaire de Bruxelles et par un juge d'instruction. 

Muré dans le silence

Lors de ses premières auditions en Belgique, Nemmouche a refusé de passer aux aveux. Son avocat a justifié son silence par des fuites dans la presse. Le suspect "ne tient pas à ce que ses déclarations se retrouvent le lendemain dans la presse de boulevard", a affirmé Me Sébastien Courtoy, cité par La Libre Belgique. "Nous demandons l'écartement du dossier des enquêteurs qui violent la loi et organisent ces fuites."

Mehdi Nemmouche devrait désormais être incarcéré à la prison de Mons, selon les médias belges. Il doit participer à une reconstitution des faits au Musée juif de Bruxelles.