Val-d'Oise : trois chasseurs de hérissons arrêtés par les policiers

Ils avaient attrapé une douzaine d'animaux, près de Cergy-Pontoise, et voulaient les manger. Mais l'espèce est protégée et sa chasse interdite par la loi.

Les hérissons, dont le nombre ne cesse de chuter en Europe, sont une espèce protégée.
Les hérissons, dont le nombre ne cesse de chuter en Europe, sont une espèce protégée. (LENARTOWSKI / BSIP / AFP)

Ils chassaient les hérissons "pour les manger", ont-ils avoué aux policiers. Trois hommes ont été arrêtés en flagrant délit, mercredi 13 août, vers minuit, non loin de Cergy-Pontoise (Val-d'Oise), et placés en garde à vue. Au même titre que la chasse à la baleine ou la destruction d'un nid d'hirondelle, la capture des hérissons, une espèce protégée, est interdite par la loi. 

Tout commence dans la nuit de mercredi à jeudi quand trois agents de police en patrouille repèrent un fourgon garé sur le parking d'un terrain de foot, raconte une source policière à l'AFP. Intrigués, les policiers s'approchent. Quelques instants plus tard, ils aperçoivent trois hommes, monter dans la camionnette. A l'intérieur, ils trouvent un chien et une douzaine de hérissons.

Les hérissons ont été relâchés immédiatement

Les douze petits hérissons ont été relâchés sur le champ. En revanche, une procédure judiciaire a été engagée contre les trois hommes, âgés de 24 à 33 ans, pour "tentative de transport ou de destruction d'une espèce protégée". A noter que ce délit peut leur valoir un passage au tribunal correctionnel et une peine allant jusqu'à un an de prison et 15 000 euros d'amende. La SPA (Société protectrice des animaux) a aussi déposé plainte.