VIDEO. Dammartin-en-Goële : le patron de l'imprimerie tente de se reconstruire

Près d'un mois après les attentats de janvier, le patron de l'imprimerie de Dammartin-en-Goële sort de son silence. Une équipe de France 2 l'a rencontré.

France 2

Le 9 janvier dernier, les frères Kouachi s'étaient retranchés dans l'imprimerie de Michel Catalano à Dammartin-en-Goële. Près d'un mois après les faits, le patron de l'imprimerie tente de se reconstruire. Les souvenirs douloureux ressurgissent à chaque fois qu'il revient devant son imprimerie. "C'est un moment difficile à accepter", confie Michel Catalano au micro de France 2.

Un élan de solidarité

Le 9 janvier dernier, la cavale des frères Kouachi s'arrête dans les locaux de son entreprise. L'assaut du GIGN avec ses explosions et ses rafales d'armes automatiques ravagent le bâtiment. Depuis le drame, Michel Catalano a repris son activité dans des locaux prêtés par un client, mais le travail est l'arrêt. Tout le matériel a été détruit. Pour pouvoir se relever, l'entreprise peut compter sur les assurances et la solidarité. "Le soutien de la France m'a permis de pouvoir me relever un petit peu plus rapidement que j'aurais pu le faire si ça n'avait pas été le cas", confie le patron de l'imprimerie.
Michel Catalano espère désormais un soutien financier de l'Etat pour reprendre au plus vite son activité.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'intervention ds forces de police françaises, le 9 janvier 2015 à Dammartin-en-Goele (Seine-et-Marne).
L'intervention ds forces de police françaises, le 9 janvier 2015 à Dammartin-en-Goele (Seine-et-Marne). (JOEL SAGET / AFP)