VIDEO. Dammartin-en-Goële : indignation des salariés d'Aldi

Polémique à Dammartin-en-Goële après que l'enseigne Aldi a demandé à ses employés de rattraper leurs heures.

FRANCE 2

Suite à la prise d'otage par les frères Kouachi d'une imprimerie à Dammartin-en-Goële, les dirigeants de l'entreprise de hard-discount Aldi ont décidé de demander à leurs salariés de rattraper leurs heures. La zone avait dû être évacuée par les forces de l'ordre juste avant l'assaut final.

Indignation générale

Certains employés doivent environ une heure et quatre salariés toute une journée de travail, car ils n'ont pu accéder à l'entreprise à cause des barrages. "Mes collègues ont été révoltés de cette situation. On nous parle d'heures et à l'extérieur, on nous parle de tuerie. On ne peut pas superposer les deux", explique Laurence Moissard, comptable et déléguée du personnel CFTC.
Face à l'indignation générale, Aldi a fait marche arrière. Un revirement qui laisse cependant un goût amer aux employés.

Le JT
Les autres sujets du JT