VIDEO. Comment gérer le traumatisme face au terrorisme ?

Les attentats contre l'Hyper Casher et "Charlie Hebdo" semblent avoir affecté le moral des Français. Quel a été l'impact des images liées au terrorisme ? Et comment lutter contre les peurs ?

France 2
Après les attentats contre l'Hyper Casher et Charlie Hebdo, les Français n'ont pas le moralLes attentats font la une de tous les journaux. Des photos, des dessins et des titres percutants expriment la terreur et le choc collectif. "C'est angoissant, on se dit que cela peut nous arriver sans prévenir", témoigne une jeune femme interrogée par France 2.
 
"Oui, on peut encore rigoler"
 
Pascal Anger, psychothérapeute, doit rassurer beaucoup de ses patients qui ne lui parlent que des attentats. "Cela s'exprime par des pleurs, des silences qui sont très longs, car les personnes sont tellement sidérées qu'elles n'arrivent pas à exprimer leur ressenti", analyse le psychothérapeute au micro de France 2.
Pour lui, face à ces angoisses, les réponses doivent être très simples. "Oui, on peut encore rigoler. Oui, on peut encore savourer la vie", détaille-t-il.
"Il est aujourd'hui normal d'avoir peur et d'être angoissé. Il n'est pas souhaitable que cela dure des mois. Il faut que tout le monde ait le temps de digérer ce qui vient de se passer", rapporte Claude Halmos, psychanalyste.  
Le meilleur moyen de lutter contre cette ambiance peu sereine est de ne pas s'enfermer dans sa peine et d'aller à la rencontre des autres.
 
Le JT
Les autres sujets du JT
Un homme brandit un ancien numéro de \"Charlie Hebdo\", le 11 janvier 2015 à Paris, lors de la \"marche républicaine\" contre le terrorisme.
Un homme brandit un ancien numéro de "Charlie Hebdo", le 11 janvier 2015 à Paris, lors de la "marche républicaine" contre le terrorisme. (EMERIC FOHLEN / NURPHOTO / AFP)