Cet article date de plus de neuf ans.

Vidéo Après l'union nationale, le temps des débats

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
France 2

Ce dimanche 11 janvier, presque tous les partis politiques se sont unis dans un élan solidaire. Mais cette fraternisation ne durera pas, selon la journaliste Nathalie Saint-Cricq.

À l'exception du FN, qui a manifesté de son côté à Beaucaire, les formations politiques de tous bords ont marché côte à côte dans Paris, ce dimanche 11 janvier, pour dire non au terrorisme. Les Français aussi ont défilé en masse, dans une ambiance d'union et de fraternisation. C'était "comme si les Français avaient besoin de cette espèce de réconfort  [...] pour défendre la liberté, l'impertinence, comme si c'étaient des valeurs universelles", analyse Nathalie Saint-Cricq sur le plateau du 20 Heures de France 2.
 
"La fin d'un certain angélisme"
 
Cependant, la journaliste assure qu'"il ne faut pas être naïf". Selon elle, les débats seront nombreux et variés à compter de demain : "Un débat nécessaire sur la meilleure façon de se protéger de la menace", "comment être plus efficace en matière de renseignements", "un débat sur les théâtres extérieurs d'intervention de la France : intensifier ou non l'intervention en Irak, au Mali, en Syrie", "ouvrir les yeux sur ce qui se passe à l'école, dans les cités"... "Pas de stigmatisation de l'islam", assure la reporter, "mais il faut nommer, condamner ce qui est insupportable." "C'est peut-être la fin d'un certain angélisme", conclut-elle.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.