Saint-Etienne-du-Rouvray : le pape donne son accord à l'ouverture accélérée d'une procédure de béatification pour le père Hamel

Cette annonce a été faite, dimanche, pendant la réouverture de l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray.

Une photo du père Hamel, assassiné dans l\'église de Saint-Etienne-du-Rouvray, est exposée dans une église de Rome (Italie), le 17 août 2016.
Une photo du père Hamel, assassiné dans l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray, est exposée dans une église de Rome (Italie), le 17 août 2016. (MARCO ZEPPETELLA / AFP)

Une procédure accélérée, comme pour Mère Teresa et Jean Paul II. Le pape François a accepté de raccourcir le délai avant une béatification du prêtre Jacques Hamel, assassiné par des jihadistes le 26 juillet à Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), selon des sources vaticanes citées, dimanche 2 octobre, par l'AFP. C'est une exception aux normes qui fixent habituellement un délai de cinq ans entre la mort et l'ouverture d'un procès en béatification.

Ces dernières années, Jean Paul II avait permis l'ouverture anticipée du procès en béatification de Mère Teresa de Calcutta, morte en 1997. La procédure avait à nouveau été accélérée pour le pape polonais, décédé en 2005. Dans les deux cas, la béatification avait eu lieu six ans après le décès, car il avait notamment fallu que l'Eglise catholique valide un miracle pour chacun des deux.

Le père Hamel reconnu en tant que martyr ?

Dans le cas du père Hamel, la probable reconnaissance de son martyr le dispenserait d'obtenir un miracle pour être reconnu bienheureux. Il lui en faudrait cependant un pour être éventuellement déclaré saint par la suite. Selon l'archevêché de Rouen, cité par le site du Figaro, la procédure de béatification de Jacques Hamel devrait durer "un à deux ans".

Lors d'une messe, mi-septembre, au Vatican, à la mémoire du père Hamel, le pape François n'avait pas laissé beaucoup de place au doute sur l'éventualité d'une procédure en béatification. "Nous devons le prier –c'est un martyr, et les martyrs sont des bienheureux– pour qu'il nous donne à tous la fraternité, la paix, et aussi le courage de dire la vérité : tuer au nom de Dieu est satanique", avait-il déclaré pendant le sermon.

"Une consolation", pour l'archevêque de Rouen

Promettant de "préparer sans délai" la béatification du père Hamel, l'archevêque de Rouen, Dominique Lebrun, a indiqué que cette décision du pape constituait "une consolation, une joie""C'est aussi un engagement pour que nous vivions humblement, mais avec persévérance, notre vocation de chrétiens ordinaires dans la vie de chaque jour", a-t-il dit, lors de la messe de réouverture de l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray.