Saint-Etienne-du-Rouvray : deux hommes mis en examen

Il s'agit du cousin d'Abdel Malik Petitjean et d'un autre homme, avec qui Petitjean avait tenté de rejoindre la Syrie.

L\'église de Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), où un prêtre a été assassiné, le 26 juillet 2016.
L'église de Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), où un prêtre a été assassiné, le 26 juillet 2016. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)

L'enquête avance après le drame de Saint-Etienne-du-Rouvray. Deux connaissances d'Abdel Malik Petitjean, l'un des deux terroristes qui ont tué le père Jacques Hamel à Saint-Etienne-du-Rouvray, ont été mises en examen, dimanche 31 juillet, dans le cadre de deux enquête distinctes.

L'un des deux hommes avait tenté de rejoindre la Syrie en juin avec Abdel Malik Petitjean. Il s'agit de Jean-Philippe J., 20 ans, fiché "S". L'homme s'était rendu le 10 juin en Turquie avec Abdel Malik Petitjean, mais il avait été refoulé du pays le lendemain. Petitjean, qui n'était pas à l'époque signalé pour radicalisation, était aussi rentré en France. Jean-Philippe J. est mis en examen dans une enquête distincte de celle ouverte sur la prise d'otages du 26 juillet. "Il a sollicité un débat différé devant le juge des libertés et de la détention et, dans l'attente, a été incarcéré provisoirement", a précisé le parquet de Paris.

Son cousin également mis en examen

Le deuxième homme est un cousin d'Abdel Malik Petitjean. Il est mis en examen pour "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste criminelle" et a été écroué. Selon le parquet, Farid K., 30 ans, originaire de Nancy, "avait parfaitement connaissance, si ce n'est du lieu et du jour précis, de l'imminence d'un projet d'action violente de son cousin"

Le parquet a ouvert une information judiciaire, confiée à des juges d'instruction spécialisés, notamment pour "participation à une association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste" et "assassinat en bande organisée, commis en raison de l'appartenance de la victime à une religion, en relation avec une entreprise terroriste".