Églises : la sécurité en question

Une prise d'otages a fait un mort dans une église près de Rouen, c'est la première fois qu'une église est la cible d'un tel acte terroriste.

FRANCE 2

Des militaires qui patrouillent, des policiers qui effectuent des fouilles, dans tous les lieux de culte les plus fréquentés, à chaque fête religieuse les messes se déroulent désormais sous haute protection. À Notre-Dame-de-Paris le soir de Noël, sécurité maximale, personne ne rentre dans la cathédrale sans que son sac soit vérifié. Un dispositif mis en place un peu partout en France, un peu après l'attentat déjoué de Villejuif.

Déploiements des forces de l'ordre

En avril 2015, Sid Ahmed Ghlam avait été arrêté alors qu'il projetait d'attaquer une église de Villejuif un dimanche à l'heure de la messe. Sécurité renforcée encore après les attentats du 13 novembre à Paris, mais impossible de sécuriser les 50 000 églises et temples de France. Dans la plupart des villes, pas de déploiement des forces de l'ordre. Même dispositif devant les synagogues ou les mosquées, mais là encore, impossible de maintenir une présence des forces de l'ordre permanente.

Le JT
Les autres sujets du JT