Cet article date de plus de cinq ans.

Magnanville : Larossi Abballa connaissait l'une des victimes

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Magnanville : Larossi Abballa connaissait l'une des victimes
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Selon les premiers éléments de l'enquête, un contentieux personnel existait entre Jean-Baptiste Salvaing et le terroriste présumé. Les explications de Sophie Neumayer, en direct de Magnanville (Yvelines).

Après l'assassinat du couple de policiers à Magnanville (Yvelines), que sait-on du tueur présumé, Larossi Abballa ? "Le soir du drame, il aurait tenu ces propos à la négociatrice du Raid : 'Il est venu chez moi, maintenant c'est moi qui suis chez lui'", explique Sophie Neumayer, en direct de Magnanville.

Des manquements des services de renseignement ?

Elle poursuit : "Il faut savoir que Jean-Baptiste Salvaing, l'une de ses deux victimes, a travaillé longtemps au commissariat de Mantes-la-Jolie (Yvelines), c'est la ville où habitait Larossi Abballa, il était connu des services de police, pour des affaires de recel, de vol, mais il a aussi été condamné dans cette affaire de la filière jihadiste à la frontière afghano-pakistanaise. Alors beaucoup de policiers que nous avons croisés nous ont dit leur colère en raison du manque de communication des services de renseignement. Ils se demandent s'il n'y a pas eu des manquements", conclut Sophie Neumayer.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Policiers tués à Magnanville

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.