Cet article date de plus de quatre ans.

Attentat déjoué : les deux suspects arrêtés à Marseille ont été mis en examen et écroués

La garde à vue des deux hommes avait été prolongée exceptionnellement au-delà des 96 heures réglementaires en matière de terrorisme. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Clément Baur et Mahiedine Merabet ont été arrêtés à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 18 avril 2017, soupçonnés de préparer un attentat. (POLICE NATIONALE)

Clément Baur et Mahiedine Merabet, suspectés d'avoir projeté un attentat "imminent" en pleine période électorale, ont été mis en examen et écroués, dimanche 23 avril, a annoncé le parquet de Paris. Ce dernier a ouvert une information judiciaire notamment pour "association de malfaiteurs terroriste" et "acquisition, détention et transport d'armes".

La garde à vue des deux hommes avait été prolongée samedi matin au-delà des 96 heures, de manière exceptionnelle. Une telle prolongation, qui peut porter leur garde à vue à une durée totale de 144 heures, soit six jours, n'est possible que lorsque les investigations font craindre une menace d'attentat imminent ou pour des nécessités de coopération internationale.

Les deux suspects ont été interpellés, mardi 18 avril, à la sortie d'un appartement marseillais, où les enquêteurs ont retrouvé un arsenal important composé d'armes et 3 kg d'explosif artisanal, du TATP, dont une partie prêt à l'emploi. Les recherches visant les deux hommes, fichés S, s'étaient intensifiées après l'interception par la DGSI, le 12 avril, d'une vidéo d'allégeance au groupe jihadiste Etat islamique.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Menace terroriste contre la présidentielle

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.